Complexe sportif de Corbeville sur le plateau de Saclay, Orsay (91)

Salles multisports, salle parquet, salle d’escalade, tennis couverts, terrain de grands jeux (Football, Rugby…), espaces paysagers et ludiques…

Maîtrise d’Ouvrage EPAPS (Établissement Public d’Aménagement Paris-Saclay)
Mission BASE | Concours (2018) Lauréat | Avancement APS (Bâtiments) / AVP (Terrain de grands jeux) | Livraison 2022
Architecte mandataire MAAJ ARCHITECTES
Paysagiste Volga Paysage | Economiste Bureau Michel Forgue (BMF) | BET Structure EVP Ingénierie | BET Fluides / VRD / HQE Switch (Oxalis) | Acousticien Acoustique Vivié & Associés (AVA) | BET Exploitation-maintenance / Commissionnement Quadrim | BET Préventionniste CSD & Associés
Coût 12 100 000 € HT | Surface 4 621 m² (Bâtiment) / 10 Ha (Extérieurs)

INSERTION
Ouvert sur la plaine agricole, le complexe sportif de Corbeville profite de la quiétude du Grand Parc naturaliste du futur coeur de quartier. Ce projet fait donc le lien entre la ville et le grand paysage. Les espaces ouverts des terrains sportifs, des parvis et des jardins d’eau s’inscrivent dans le prolongement d’un axe paysager qui lie le château au parc naturaliste.

ORGANISATION
Uniforme sur toutes ces faces, le bâtiment s’adresse de façon homogène au paysage. Béton et verre s’alternent, ceinturent le projet et ménagent les transparences souhaitées pour créer un effet vitrine des salles d’activités. La climatologie des grandes salles est contrôlée par une lumière uniforme. Les vues constantes sur l’extérieur permettront d’avoir un usage aisé tout au long de la journée. Reflet, transparence et intériorité feront vibrer la façade au rythme des usages et de la journée.

EXTÉRIEURS
L’ensemble paysager cohérent et unitaire du projet s’inscrit dans la continuité du parc naturaliste. La structure végétale se décompose en 3 entités : les noues arbustives denses qui constituent la trame végétale structurante, les bosquets aléatoires qui agrémentent les parvis et les jardins d’eau qui participent de l’infiltration des eaux de pluie. Pour mettre en place une gestion durable et qualitative des eaux pluviales, nous développons un triptyque « eau – sol – végétal » afin de créer un écosystème qui permet de gérer les eaux naturellement.